TF1 et M6 prêts à lâcher quatre chaînes au profit de leur fusion, Mediawan et Altice approchés

TF1 et M6 prêts à lâcher quatre chaînes au profit de leur fusion, Mediawan et Altice approchés

Alors que la future fusion des deux groupes majeurs de l’audiovisuel est scrutée de toute part, une question reste en suspend : de quelles chaînes M6 et TF1 devraient-ils se séparer ?

M6 et TF1 commencent à sonder les acheteurs possibles pour revendre des fréquences TNT en vue de leur prochaine fusion en une même entité. Puisqu’un groupe de chaînes français ne peut pas détenir plus de 7 fréquences sur la TNT, l’acteur qui émergerait du mariage des deux chaînes en possèderait 10 et devrait ainsi se séparer de plusieurs chaînes. Le groupe Mediawan, co-créé par Xavier Niel et la maison-mère de SFR auraient notamment été approchés, ainsi qu’Alain Weil.

D’après les informations des Echos, la chaîne Gulli dédiée aux enfants et celle orientée vers la famille 6ter seraient les principales ciblées du côté du groupe de Nicolas Tavernost. Si le choix de Gulli peut surprendre, puisqu’elle a été très récemment acquise par M6 (en 2019), la logique est assez ancrée dans notre époque : le public des jeunes et des enfants est le plus susceptible de quitter la TV linéaire au profit des plateformes. Même s’il est actuellement leader sur la jeunesse avec cette chaîne, M6 ne semble plus vouloir prendre de risque. De plus, la pérennisation de la chaîne publique France 4, qui aurait du être supprimée en 2019, aurait également pesé dans la balance puisque la cible de la chaîne est la même.

Paris Première pourrait également jouer un rôle dans cette fusion, puisqu’en revendant la chaîne payante de M6, le groupe pourrait alors se séparer de seulement deux chaînes. Mais les deux groupes préfèrent pour l’instant proposer quatre chaînes aux acheteurs potentiels pour qu’ils puissent avoir un plus large choix. D’après un spécialiste interrogé par Le Monde, les deux chaînes “proposent aux potentiels acquéreurs de prendre au choix une, deux ou trois chaînes” et un pack de 3 chaînes serait ainsi évalué à 200 millions d’euros. Cependant, si le prix est assez élevé, une cession de Paris Première ne serait pas à exclure.

Quant à la filiale de Bouygues, elle envisagerait pour sa part de vendre son canal orienté “millenials” TFX ainsi que TF1 Séries Films, deux chaînes considérées comme secondaire avec respectivement 1.6% et 1.8% de part d’audience en 2020. La réponse des acheteurs potentiels aux propositions de TF1 et M6 pourrait ainsi fixer un nouveau prix sur les fréquences TV, dans un secteur qui, s’il a fait ses preuves, reste très concurrencé par les plateformes SVOD.