Orange : une forte baisse de régime sur le mobile, un énième carton plein sur la fibre et un chiffre d’affaires en recul au 1er trimestre

Orange : une forte baisse de régime sur le mobile, un énième carton plein sur la fibre et un chiffre d’affaires en recul au 1er trimestre

Mitigé. Orange a levé le voile sur ses résultats pour le premier trimestre 2019. La croissance de l’opérateur historique cale en France avec des recrutements en baisse sur le mobile. Sur la fibre, les bonnes performances continuent. 

Dans un contexte concurrentiel fort voire féroce, l’opérateur historique, grippé, annonce ce matin avoir engrangé seulement 19 000 abonnés sur le mobile (Hors MtoM) contre 78 000 sur la même période en 2018 et 111 000 au trimestre précédent. Les promotions à vie d’SFR et Bouygues continuent de faire mal commercialement.

Sur le fixe, le FAI a recruté 49 000 nouveaux abonnés, une performance en baisse comparée aux trois premiers mois de l’année 2018 (+57 000) et au quatrième trimestre (+71 000). L’opérateur historique est en revanche tiré par le développement de la fibre avec 168 000 ventes nettes et le succès de la boîte Sosh. Orange se félicite à ce propos d’avoir battu son record pour un premier trimestre. Au 31 mars 2019, Orange comptait 12,4 millions de foyers raccordables et un total de 2,8 millions de clients fibre. Le nombre d’abonnés fibre continue donc de croître fortement, une situation logique puisqu’à terme tous les abonnés ADSL devraient migrer vers le FTTH. 
 
Enfin et c’est le plus inquiétant, après 2 années consécutives de croissance, le chiffre d’affaires du groupe en France baisse de -1,8% au 1er trimestre 2019, "impacté principalement par la fin de la période de promotion sur les offres de lecture numérique et un ralentissement des ventes d’équipements", explique Orange et d’ajouter : "hors ces deux effets, le chiffre d’affaires est quasiment stable à -0,2%."
 
Stéphane Richard, PDG Orange a déclaré d’un point de vue global : "Au cours de ce premier trimestre, le Groupe a réussi à maintenir une performance commerciale de qualité, malgré un contexte concurrentiel toujours très intense, notamment dans nos deux principaux pays, la France et l’Espagne. Notre stratégie s’avère payante puisque la croissance de notre EBITDAal se poursuit tandis que notre chiffre d’affaires est stable, ce qui nous permet de confirmer nos objectifs pour 2019."