5G : baisse de régime de Free Mobile sur la bande coeur, SFR pied au plancher pour rattraper son retard

5G : baisse de régime de Free Mobile sur la bande coeur, SFR pied au plancher pour rattraper son retard

Free garde une certaine avance concernant le nombre de sites 5G, mais ses rivaux, en particulier SFR, mettent le pied sur l’accélérateur sur la bande des 3,5 GHz laissant envisager de meilleurs débits.

L’ANFR a publié son observatoire du déploiement de la 5G. Au 1er août 2021, 28 018 sites étaient ainsi autorisés, dont 16 517 techniquement opérationnels. “Sur le mois de juillet, les sites 5G autorisés ont donc augmenté de 7,4 %”, souligne l’autorité administrative.

Free reste largement devant ses trois rivaux, toutes fréquences confondues, approchant désormais les 11 000 sites 5G opérationnels, grâce à sa stratégie misant sur la bande 700 MHz. L’opérateur de Xavier Niel a maintenu la cadence par rapport au mois précédent, ce qui permet de revendiquer le plus grand réseau 5G de France. 666 sites ont été activés en juillet, contre 664 en juin.

Le classement s’établit comme suit :

  • Free Mobile : 10 916 sites 5G opérationnels (+ 666 en juin 2021)
  • Bouygues Telecom : 3 445 sites 5G opérationnels (+ 295)
  • Orange : 2 186 5G opérationnels (+ 317)
  • SFR : 1 904 sites 5G opérationnels (+ 199)

Free toujours à fond sur la 700 MHz

Sur les 10 916 sites 5G de Free, 10 914 opèrent sur la bande 700 Hz assurant une meilleure couverture et une meilleure pénétration des bâtiments. L’opérateur est le seul à avoir déployé sur cette fréquence durant le mois de juillet 2021, avec 666 nouveaux sites opérationnels, contre 0 pour ses trois concurrents. Il continue ainsi de faire cavalier seul.

Mais en queue de peloton sur la 3,5 GHz sur les déploiements en juillet, avec SFR qui accélère

1 457 sites 5G de Free fonctionnent sur la bande 3,5 GHz, dite bande cœur, qui laisse envisager de meilleurs débits. L’opérateur a activé 154 sites sur cette fréquence en juillet. C’est moins que SFR (281), Orange (246) et Bouygues (226).

En juillet, l’opérateur au carré rouge a d’ailleurs mis le pied sur l’accélérateur par rapport à ses rivaux, mais également par rapport à sa propre cadence en juin (213 nouveaux sites). De quoi enfin franchir la barre des 1 000 sites 3,5 GHz et rattraper en partie son retard. Pendant ce temps, Free a légèrement levé le pied (154 sites 3,5 GHz en juillet, contre 160 en juin).

Sur la 3,5 GHz, Orange apparaît indétrônable avec 1 840 sites, soit plusieurs centaines de plus que son rival le plus proche. Bouygues Telecom se place dangereusement dans le rétroviseur de Free avec 1 413 sites, et pourrait s’emparer de la seconde place si Free ne trouve pas un rythme plus important. Quant à SFR, il en compte désormais 1 192.