Free Mobile souffle ses 4 ans à La Réunion, l’occasion de faire le point

Free Mobile souffle ses 4 ans à La Réunion, l’occasion de faire le point

Passage en moyenne section, accordé.

Le temps passe vite. Cela fait aujourd’hui 4 ans jour pour jour, que Free a débarqué dans l’océan Indien, sur l’île de La Réunion, en cassant totalement les prix de la téléphonie, avec son forfait sans engagement à 9,99€/mois, comprenant au lancement, 25 Go de data + 25 Go en roaming, et ce avec une couverture qui couvre 98% de la population en 4G/4G+ grâce à 162 sites.

Quatre ans après, le bébé réunionnais de Xavier Niel et de Hassanein Hiridjee, possède 213 sites, soit une augmentation de 51 sites, augmentant ainsi, le taux de couverture à 99% de la population et à 71% de la surface du territoire en 4G/4G+.

Durant cette période de 3 ans, l’opérateur a boosté son forfait à 50Go de data (+25Go en roaming Europe) sans augmentation tarifaire, ainsi que son réseau mobile via le déploiement de la technologie 256QAM, puis du transfère de 10MHz de la 2G à la 4G 1800Mhz. Pour boucler cette quatrième année, le groupe TDF a intégré à 70%, TORM, la filiale TowerCo de la maison mère de Free Réunion (TELCO OI), avec la promesse de déployer 100 sites supplémentaires en 3 ans.

Pour résumer en quelques chiffres :

Bémol, toujours pas de roaming 4G en France hexagonale et en Europe. L’opérateur accuse également un retard sur les débits et une saturation dans les zones très denses, suite à une non-utilisation de la totalité de ses fréquences 4G a contrario de ses concurrents.

Concernant le fixe, l’opérateur n’a communiqué aucune information sur l’avancée, d’une possible arrivée de la Freebox sur l’île, malgré les précédents discours de Xavier Niel. Pour rappel l’île de La Réunion est l’un des départements les mieux fibrés de France.