WhatsApp rétropédale face à la polémique, refuser ses nouvelles conditions peut se faire sans problème

WhatsApp rétropédale face à la polémique, refuser ses nouvelles conditions peut se faire sans problème

Après avoir prévu de rendre son application bien moins fonctionnelle en cas de refus de nouvelles CGU, la polémique a finalement eu raison de WhatsApp.

Une mise à jour qui aura déclenché bien des polémiques. En début d’année, WhatsApp voulait instaurer de nouvelles CGU impliquant de nouveaux transferts de données afin de continuer de pouvoir utiliser l’application. La deadline a été dépassée le 15 mai, et le service de messagerie affirme avoir revu son avis.

Une fois la date butoir dépassée, certains utilisateurs réfractaires ont pu passer entre les mailles du filet. Interrogée par The Newt Web, l’application confirme son changement de politique : “Nous n’avons actuellement pas pour projet de limiter les fonctionnalités de WhatsApp pour ceux qui n’ont pas accepté la mise à jour” explique l’un de ses porte-parole.

De quoi réjouir les utilisateurs, pour qui les conséquences auraient été assez handicapantes. Il n’aurait par exemple plus été possible d’accéder à l’écran principal de l’application et de consulter ses conversations, rendant impossible d’initier une conversation. Après quelques semaines, les notifications n’auraient plus été envoyées, rendant l’application inutilisable. Le revirement reste inexpliqué, même si WhatsApp insiste que “la majorité des utilisateurs ayant vu la mise à jour l’ont acceptée“.

L’impact aura tout de même été important, de nombreux utilisateurs ont migré vers des services  de messagerie plus sécurisés comme Signal ou Telegram.

Source : via Le Figaro