Altice : Patrick Drahi envisage de vendre l’un de ses opérateurs pour réduire sa dette

Altice : Patrick Drahi envisage de vendre l’un de ses opérateurs pour réduire sa dette

Fierté d’Altice Europe, l’opérateur portugais Meo pourrait malgré tout être vendu prochainement. Le groupe y réfléchit.

L’opportunisme face au choix du coeur. Après avoir cédé coup sur coup en 2020, près de la moitié de son réseau fibre au Portugal pour 2,3 milliards d’euros puis sa participation de 25% dans la société tour OMTEL (3000 pylônes) à Cellnex, Altice Europe songe à vendre tout bonnement son opérateur Meo. Le groupe aurait mandaté la banque Lazard afin de sonder de potentiels acheteurs.

Racheté par Patrick Drahi près de 7,4 milliards d’euros en 2014, l’ex-Portugal Telecom ne connaît pourtant pas la crise avec plus de 2 milliards de revenus par an et 830 millions d’Ebitda. Côté image, rien à redire non plus, si le Portugal est le premier pays d’Europe quasiment couvert en FTTH, c’est en partie grâce à la filiale d’Altice Europe. Pour autant, la 5G n’est pas encore déployée sur le territoire et cela va coûter cher en matière d’attribution des fréquences et de déploiement. Sans oublier l’arrivée prochaine d’un quatrième opérateur. De quoi changer la donne économiquement. Si une telle opération venait à aboutir, le groupe de Patrick Drahi réduira une nouvelle fois sa dette, laquelle s’élève actuellement à 30 milliards d’euros. La stratégie de réduction d’actifs d’Altice ne semble pas terminée.

Source : Les Echos