Face à une antenne-relais Free Mobile, ils se disent assez couverts en 4G et refusent d’avoir “la tête dans un micro-ondes”

Face à une antenne-relais Free Mobile, ils se disent assez couverts en 4G et refusent d’avoir “la tête dans un micro-ondes”

A Saint-Christol-lez-Alès dans le Gard, un collectif est vent debout face au projet d’implantation d’un nouveau pylône de Free Mobile et Orange sur un terrain municipal.

Autorisés depuis octobre dernier à implanter une antenne de 29 mètres de haut, l’opérateur historique et celui de Xavier Niel projettent d’améliorer davantage la couverture 4G dans la commune. Mais ce n’est pas au goût d’une kyrielle de riverains dont l’utilité de cette nouvelle installation est quasi-nulle. « On reçoit déjà très bien la 4G à Saint-Christol avec une couverture atteignant 100% pour Orange et 97-98% pour les autres opérateurs. Et en plus, notre commune sera bientôt équipée de la fibre optique », lance une riveraine. Pour le président départemental de "l’association Consommation, logement et cadre de vie", c’est une évidence, « derrière ce projet se trame l’installation de la 5G à marche forcée. » Pour d’autres, ce sont les risques sanitaires qui posent problème : « L’antenne-relais sera installée au beau milieu des maisons. On veut nous mettre la tête dans un micro-ondes ! Il ne faudra pas s’étonner que des cancers se développent », s’inquiète un riverain. 

Réunions au sein du collectif "Stop antenne relais pension", tous demandent aujourd’hui l’annulation du projet. Une pétition a été lancée et a recueilli 400 signatures. La mobilisation est soutenue par l’association Robin des toits.

 

Source : Objectif Gard