Free : à l’heure du grand défi sur le marché des entreprises

Free : à l’heure du grand défi sur le marché des entreprises

Au moment où la guerre des prix lui met des bâtons dans les roues sur le segment grand public, Free décide de partir à la conquête du marché des entreprises, davantage lucratif où Orange et SFR règnent en maître.

Alors que Bouygues se renforce sensiblement sur le marché des professionnels à coup d’acquisitions pour jouer dans la cour des grands, Iliad a annoncé vendredi l’acquisition des 75% du capital de Jaguar Network, opérateur-hébergeur de services managés dans le Cloud pour un investissement d’un peu moins de 100 millions d’euros. Une étape importante pour Iliad "dans sa stratégie de développement pour adresser le marché entreprises", a souligné le groupe qui ne compte visiblement pas s’arrêter là et mettre les bouchées doubles pour tenter de s’imposer dans un secteur où Orange Business domine outrageusement avec environ 70% de part de marché, suivi de SFR et ses 20%. Si Iliad est déjà présent sur le segment entreprises dans le cloud avec Scaleway (Online), son directeur général, Thomas Reynaud a confié aux Echos que le marché « est en pleine mutation avec une forte demande des entreprises et des PME pour basculer vers la fibre et la virtualisation des infrastructures », ce qui pourrait profiter à Iliad/Free puisque les professionnels sont davantage enclins à changer d’opérateur ou accepter des propositions lors de l’arrivée de nouvelles technologies, de quoi permettre à Iliad de grappiller des parts de marché. L’arrivée de l’opérateur de Xavier Niel n’est pas une surprise en soi, déjà en avril dernier, Maxime Lombardini, désormais président d’Iliad, avait confié sans ambages devant la Commission des affaires économiques que Free prévoit de débarquer sur le marché des entreprises quand toutes les conditions seront réunies. Plus tard, en juin, son successeur à la direction générale, Thomas Reynaud est allé plus loin en déclarant que l’opérateur "réfléchit à se lancer à l’horizon 2020 sur le marché PME, TPE et grandes entreprises où les produits sont relativement chers et non adaptés."

Avec le rachat de Jaguar Network, Iliad pourra capitaliser sur son portefeuille de clients, de premier ordre. Y figurent entre autres, Amazon, France Télévisions, mais aussi le Sénat, souligne le quotidien. Si le chemin est encore long pour Free qui devra s’armer de patience et gagner de la confiance sur un marché plus lent que celui du grand public, il pourra aussi compter sur l’expertise de cette acquisition. Jaguar Network, a à son actif plus de 7 000 km de fibre et plus de 30 datacenters.

 

Source : Les Echos