Xavier Niel : vendre le Player de la Freebox Delta seul, « pas pour l’instant, sinon on chercherait à faire un peu de marge »

Xavier Niel : vendre le Player de la Freebox Delta seul, « pas pour l’instant, sinon on chercherait à faire un peu de marge »

Suite et fin de notre entretien avec Xavier Niel en marge du lancement des deux nouvelles box de Free. Dans cet extrait, le fondateur de l’opérateur revient sur le Player Devialet de la Freebox Delta. Si Free vient de lancer une offre « Delta S » comprenant uniquement le Server, il ne compte pas commercialiser le Player seul dans l’immédiat.

De but en blanc, « si la question, c’est de savoir si l’on va vendre le Player tout seul, pas pour l’instant » annonce Xavier Niel et d’ajouter que dans ce cas « comme il n’y aurait pas d’abonnements avec, on chercherait à faire un peu de marge ». Autrement dit, son prix serait revu à hausse. Par conséquent, les usagers devraient débourser plus de 480€ pour s’offrir le Player Free Devialet. Reste aujourd’hui, la possibilité de s’abonner à l’offre Freebox Delta, sans engagement, payer comptant le boitier et ensuite résilier mais cela occasionne « quelques frais, et puis on est abonné, on sait que l’on a la fibre optique, on est un peu engagé mais en effet on peut résilier au bout d’un mois et garder tout son équipement ». Ce n’est pas ce que préfère Free, ajoute-il sur le ton de l’amusement mais le confirme, « cela fonctionnera partout quelque soit l’abonnement que l’on puisse avoir ailleurs ».

Néanmoins, en partant du principe que certains décident d’utiliser le Player chez un autre opérateur, ceux- ci perdront un certain nombre de fonctionnalités , ils garderont l’accès à Netflix mais l’abonnement basique ne sera plus offert, exit les chaînes et replay de Freebox TV, TV by Canal ou le Kiosk. En revanche, sera toujours possible l’utilisation du système de son Devialet, l’accès à Alexa sera lui aussi conservé.

Xavier Niel note enfin un autre type de besoin, les abonnés « qui viennent chez nous et qui souhaitent cinq Player Devialet », faisant notamment allusion aux abonnés CSP+, « qui sont souvent historiquement chez Free ». Ces derniers ont parfois des factures « super importantes de 150€/mois et régulières », leurs besoins sont bien spécifiques, ils voulaient une box haut de gamme. La Freebox Delta est née pour répondre en partie à cette demande, « c’est ce que l’on a fait en essayant de rendre quelque chose relativement accessible », a-t-il conclu.