Manifestations : Orange peut compter les visiteurs grâce aux données de ses abonnés mobiles

Manifestations : Orange peut compter les visiteurs grâce aux données de ses abonnés mobiles

Il n’est pas toujours évident de compter les visiteurs lors d’une manifestation, en particulier lorsqu’elle est de grande envergure et en accès libre. Orange propose un outil aux organisateurs. Il s’appuie sur les données de ses abonnés mobiles. Explications.

Aider les organisateurs à connaître les visiteurs lors de manifestations
Comment comptabiliser les visiteurs lors d’une manifestation ? Si le calcul peut s’avérer simple lorsqu’il y a une billetterie, il l’est moins dans le cas d’un accès libre. Par le biais de sa filiale Orange Business Services, Orange propose justement un outil pour faciliter la tâche aux organisateurs. Il répond au nom de Flux Vision.

À l’aide des données des clients mobiles Orange
Pour calculer le nombre de visiteurs, l’outil s’appuie sur les données de localisation des abonnés Orange. Il peut ainsi identifier les clients présents dans une zone donnée et établir un profilage (nationalité, ville d’origine, durée de présence à un endroit, etc.). Ensuite, ce sont les algorithmes qui prennent le relais pour extrapoler la données, en tenant compte des parts de marché locales des opérateurs, des smartphones potentiellement éteints ou des personnes non équipées. Pour Orange, l’outil permet de monétiser les données qu’il brasse. 250 clients ont déjà utilisé son outil.

Dernier exemple en date : la Fête des Lumières à Lyon
Grâce à l’outil fourni par Orange, les organisateurs de la Fête des Lumières de Lyon ont ainsi pu estimer le nombre de visiteurs. L’édition 2018, qui s’est déroulée du 6 au 10 décembre, a attiré 1,8 millions de visiteurs sur les 4 jours. Il était également possible de connaître le taux de fréquentation en temps réel. Tout comme on pouvait savoir quelles animations ont le mieux fonctionné. 

Quid de l’aspect de données personnelles ?
Alors que les acteurs du Web sont en ligne de mire concernant les données personnelles, la question de la vie privée peut naturellement se poser avec un tel outil. Chez Orange, on se veut rassurant, indiquant un travail avec la CNIL, le gendarme des données personnelles en France. Jean-Luc Chazarain, responsable chez Orange Business Services, insiste sur le fait que "les données captées sur le réseau sont anonymisées en temps réel en détruisant les numéros de téléphone associés". Et d’ajouter que des audits réguliers permettent de vérifier que le fonctionnement est conforme.

Source : Le Point