Parts de marché sur le mobile : Free tombe à son niveau de 2016, SFR est en passe de lui chiper la seconde place

Parts de marché sur le mobile : Free tombe à son niveau de 2016, SFR est en passe de lui chiper la seconde place

L’hémorragie d’abonnés chez Free Mobile depuis deux trimestres consécutifs, a son lot de conséquences sur le gâteau que se partagent les opérateurs mobiles. 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Difficile de passer à côté, après 23 trimestres d’hégémonie sur le mobile, la machine à recruter des abonnés de Xavier Niel, lancée en 2012, s’est enrayée cette année. Après avoir perdu 200 000 abonnés lors du deuxième trimestre, Free Mobile a vu plus récemment, soit entre juin et septembre dernier, 90 000 souscripteurs à son forfait à 2€, rejoindre la concurrence. Deux pertes pour le moins importantes commercialement aux conséquences visibles sur la base d’abonnés de l’opérateur mais également sur sa part de marché "forfaits grand public "(hors MtoM et MVNO). Ainsi d’après Hammett de lafibre.info, Free conserve avec 23,6% de pda, sa seconde place au troisième trimestre derrière le leader Orange (33,4%), mais affiche en revanche une perte de 0,7pts sur 12 mois pour retrouver son niveau du troisième trimestre 2016.

De son côté, SFR fait le plein d’abonnés en 2018, l’opérateur au carré rouge a réalisé, sur un an, environ 40,4% des recrutements, contre 26,2% pour Bouygues, 23,1% pour Orange et seulement 6,5 % pour Free. Conséquence, SFR gagne du terrain sur l’opérateur de Xavier Niel et grimpe aujourd’hui à 23,2% de parts de marché. A ce rythme, la filiale d’Altice pourrait dépasser Free lors du trimestre prochain si ce dernier n’arrive pas à relancer la machine de manière notable. Pour l’anecdote, Free Mobile avait raflé la seconde place à SFR lors du troisième trimestre 2016.