Divulgation d’informations sur Free et usurpation d’identité de l’ex-PDG d’Orange : un compte Twitter épinglé par la justice

Divulgation d’informations sur Free et usurpation d’identité de l’ex-PDG d’Orange : un compte Twitter épinglé par la justice

Si vous êtes un habitué de Twitter et suivez l’actualité des télécoms, vous avez peut être lu des interventions du compte de Didier Lombard, du nom de l’ex-PDG d’Orange. Ce compte Twitter avait notamment divulgué des informations « couvertes par le secret des affaires et relative à l’existence de négociations entre la société Free et la société Canal+ portant sur une future offre commerciale et des détails de ladite offre »

La Cour d’appel de Versailles a indiqué le 20 septembre 2018 que Free "a entrepris de connaitre l’identité de la personne tenant ce compte Twitter ainsi que la source de ses informations. Elle a alors découvert que le nom de Didier Lombard, et nombre de ses données personnelles, avaient été usurpés par les responsables de ce compte Twitter ». Il s’est finalement avéré que ce dernier était géré par une société de conseil « bien en vue », sans qu’il ne soit précisé laquelle.

Free a donc obtenu en appel la « levée du séquestre sur les éléments de preuve qui, à ce stade, établissent que le compte en question usurpe le vrai Didier Lombard » explique @AlexArchambault.