Bilan mitigé pour la fibre optique en France

Bilan mitigé pour la fibre optique en France

<>

« Il n’y a pas encore de ruée du grand public vers la fibre optique. » Cet aveu d’Yves Parfait, directeur de projet fibre chez Orange, donne le ton de la conférence sur le déploiement de la fibre optique auprès du grand public, qui s’est tenue à Paris le 11 décembre. Une conférence qui réunissait les principaux acteurs du secteur – Free, Neuf Cegetel, Numericable, Orange – sans oublier le régulateur des télécoms, l’Arcep.
…Le nombre réel d’abonnés grand public en très haut débit en France se monte à quelques dizaines de milliers. Les opérateurs ont pris du retard par rapport à l’objectif de quatre millions de foyers équipés d’ici à 2012, fixé par le gouvernement Villepin…

…Comment accélérer le déploiement ? De l’avis de tous, et particulièrement de Free, le principal frein se situe au niveau des syndics de copropriété. « La procédure est trop complexe. L’installation de la fibre dans un immeuble se décide en assemblée générale, qui a lieu une fois par an », déplore Maxime Lombardini…

…Enfin autre frein souligné par Free : les difficultés pour accéder aux fourreaux d’Orange, souvent les seules infrastructures disponibles pour tirer la fibre. « Nous avons obtenu que ces fourreaux soient ouverts aux autres opérateurs en saisissant le Conseil de la concurrence, mais les cartes des emplacements ne sont pas à jour et il n’y a pas encore d’offre tarifaire », précise Maxime Lombardini. « Il s’agit pour l’instant plus d’une déclaration d’intention que d’une réalité », conclut le responsable de Free.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Zdnet.fr