Orange vise 67 stations de métro couvertes en 4G à Paris d’ici la fin de l’année

Orange vise 67 stations de métro couvertes en 4G à Paris d’ici la fin de l’année

La 4G généralisée dans le métro parisien, ce n’est pas pour tout de suite, les opérateurs vont devoir mettre les bouchées doubles. De son côté, Orange prévoit de couvrir 67 stations d’ici la fin de l’année.

On le sait depuis début janvier, promise à maintes reprises par la RATP et reportée autant de fois, la couverture en 3G/4G du métro parisien devrait être finalement effective d’ici fin 2019 voire début 2020, soit avec un retard de 4 ans. A l’heure actuelle, la RATP annonce une couverture équivalente à un tiers de son réseau, cela englobe le réseau de surface ainsi que la ligne 1 et le RER A et B. Au total près de 120 stations et gares sur 365 sont couvertes. Dans une interview accordée à ZDNet vendredi dernier, le directeur technique d’Orange Laurent Benatar, s’est dit à ce propos conscient de la frustration occasionnée chez les utilisateurs en rappelant que « l’infrastructure ancienne du métro parisien » était problématique ainsi que le manque d’espace pour installer les équipements. Au sujet de la nécessité de travailler de manière coordonnée avec les autres opérateurs, l’intéressé l’avoue à demi-mot, «y’a-t-il un manque d’anticipation ? Peut-être».

Pour l’opérateur historique, «la RATP a voulu au départ prendre en main certains points techniques, or les technologies évoluent très vite. Elle a pris conscience de ce point et a délégué des responsabilités, notamment à Orange». L’objectif à présent n’est pas de refaire l’histoire mais d’avancer, Orange annonce d’ailleurs tabler désormais sur "67 stations couvertes d’ici la fin de l’année (tunnels compris) mais il en reste plus de 250».

Pour rappel, dans son nouveau plan de déploiement, la RATP prévoit 3 étapes, 60 des principales stations couvertes dès le premier trimestres 2018, 60 supplémentaires au T2 2018 et tout le reste en 2019.