Nokia présente une solution afin de réduire de moitié la taille des antennes et augmenter leur performance

Nokia présente une solution afin de réduire de moitié la taille des antennes et augmenter leur performance

Le géant finlandais a levé le voile lundi sur de nouveaux composants en silicium dédiés aux réseaux mobiles 5G. Ceux-ci permettront « de réduire de moitié la taille des antennes, de tripler la capacité de traitement des données et d’abaisser la consommation électrique des tours de transmission », rapporte Reuters.

Ces « chipsets » baptisés « ReefShark » devraient être livrés au cours du troisième trimestre 2018 et pourront être intégrés « dans la gamme AirScale des équipements de réseaux 4G et pré-5G », a précisé Nokia. A noter que ces composants sont compatibles avec les antennes « MIMO massif » et triplent le débit à 84 gigabits par seconde contre 28 gigabits des modules existants de Nokia. Le chaînage de ces derniers prendra en charge des débits de station de base allant jusqu’à 6 térabits par seconde.

Si la taille des antennes actuelles varient d’un mètre à 2,6 mètres, celles-ci pourraient à l’avenir mesurer 45 centimètres, de quoi faciliter leur installation. Actuellement, l’équipementier travaille avec une trentaine d’opérateurs dans l’optique de déployer ses nouveaux équipements.