Le deal entre le gouvernement et les opérateurs : un accord gagnant-gagnant pour Stéphane Richard

Le deal entre le gouvernement et les opérateurs : un accord gagnant-gagnant pour Stéphane Richard
 
Comme annoncé hier, le gouvernement et les opérateurs sont parvenus à un accord historique qui vise à généraliser la couverture mobile de qualité pour l’ensemble des Français. Au total, Free, SFR, Bouygues et Orange vont débourser 3 milliards d’euros afin d’en finir avec les zones blanches. Pour ce faire, 20 000 pylônes devront être construits. En contrepartie de cet investissement à la charge des opérateurs, l’Etat reporte l’appel d’offres sur le renouvellement des fréquences de 10 ans, soit de 2021 à 2031. Un accord « intelligent » mais aussi « gagnant-gagnant » pour Stéphane Richard, interrogé ce matin sur RTL. A l’instar de ses concurrents, Orange ne passera pas à la caisse en 2021, "7.500 antennes vont être construites au total. Le réseau mobile d’Orange en France, c’est 22.000 antennes. Ça veut dire un doublement voire un triplement de capacité dans les zones rurales" , a souligné le patron de l’opérateur historiqueEnfin, si ce plan s’étalera sur 10 ans, 80% des équipements devront être installés d’ici 2021-2022 ce qui constituera «un très grand progrès dans la qualité de la couverture mobile dans les zones rurales et sur les axes de transport, les routes et les lignes de chemin de fer.»