Lutte contre les contenus illégaux en ligne : l’Europe demande plus d’efforts aux GAFA

Cinq commissaires se réuniront demain, le 9 janvier 2018, à Bruxelles avec des représentants des plateformes en ligne pour discuter des progrès accomplis dans la lutte contre la diffusion de contenus illégaux en ligne, y compris la propagande terroriste en ligne et les discours xénophobes, racistes ou haineux.

Les commissaires en charge des affaires et du marché intérieurs, de la justice, de la sécurité et de la société numérique, Dimítris Avramópoulos, Elżbieta Bieńkowska, Věra Jourová, Julian King et Mariya Gabriel vont recevoir les représentants des géants américains pour discuter des possibles actions supplémentaires à metttre en oeuvre pour rendre plus efficace la lutte contre les contenus illégaux.

Dans un communiqué la Commission annonce la teneur des échanges de demain : 

"La propagande terroriste et le contenu incitant à la violence et à la haine en ligne constituent une menace sérieuse pour la sécurité, la sûreté et les droits fondamentaux et exigent une réponse collective de tous les acteurs, y compris l’industrie de l’internet.

Au cours des dernières années, les plateformes en ligne ont considérablement augmenté les ressources qu’elles consacrent à l’élimination des contenus violents et extrémistes dès que possible, y compris par le retrait automatique.

Cela commence à donner des résultats. Cependant, même si des dizaines de milliers de contenus illégaux ont été supprimés, il en reste encore des centaines de milliers d’autres. Et le retrait doit être rapide : plus le matériel illégal reste en ligne, plus sa portée est grande, plus il peut s’étendre et se développer. Sur la base de l’approche volontaire actuelle, davantage d’efforts et de progrès doivent être faits.

La Commission compte sur des plates-formes en ligne pour intensifier et accélérer ses efforts pour faire face à ces menaces de manière rapide et complète, y compris une coopération plus étroite avec les autorités nationales et répressives, un partage accru du savoir-faire entre les joueurs en ligne et de nouvelles mesures contre la réapparition de contenus illicites. .

Nous continuerons à promouvoir la coopération avec les entreprises de médias sociaux pour détecter et supprimer les contenus terroristes et autres contenus illégaux en ligne, et si nécessaire, proposer une législation pour compléter le cadre réglementaire existant. "