Vivendi-Mediaset : le tribunal reporte l’audience sur le bouquet TV payant pour laisser le temps aux deux parties de trouver un accord

Vivendi-Mediaset : le tribunal reporte l’audience sur le bouquet TV payant pour laisser le temps aux deux parties de trouver un accord

L’audience au tribunal de Milan entre Vivendi et Mediaset qui devait se tenir aujourd’hui a été reportée au 27 février pour laisser aux deux groupes le temps de trouver un accord. 

La raison officielle avancée pour ce report est la réunion de deux plaintes déposées par Fininvest (holding des Berlusconi) et Mediaset contre la rupture par Vivendi de l’accord prévoyant le rachat du bouquet TV payant Mediaset Premium.

Tout est parti d’un accord de partenariat stratégique et industriel entre Vivendi et Mediaset qui avait été signé en 2016. Il prévoyait le rachat par Vivendi du bouquet payant Mediaset Premium et des prises de positions croisées à hauteur de 3,5%. Vivendi avait dénoncé cet accord estimant qu’avait été passé sous silence les mauvais résultats du bouquet lors de sa conclusion. 

Ce désengagement en juillet 2016 du français a fait chuter le cours en bourse du groupe Mediaset. Fin 2016 Vivendi était alors monté au capital de Mediaset dans un raid éclair pour atteindre 28,8% du capital ce qui n’avait pas du tout plu à la famille Berlusconi. 

Une première plainte déposée par Mediaset concerne la rupture du contrat pour l’acquisition de Mediaset Premium. La famille Berlusconi demande l’exécution du contrat et des dommages et intérêts à hauteur de” 50 millions par mois de retard à compter du 25 juillet 2016” pour un total “au moins égal à 1,5 milliards d’euros”.

La holding familiale de Berlusconi, Fininvest, avait par la suite saisi à nouveau la justice accusant le groupe français de “manipulation de marché” et demande un dédommagement d’au moins 570 millions d’euros” correspondant principalement à la perte de valeur en bourse de l’action du groupe suite à la dénonciation de l’accord et aux dommages en termes d’image.

Selon des indiscrétions de La Repubblica, “sauf coup de théâtre de dernière minute” l’accord portera sur les contenus. Vivendi accepte de passer de 28,8% de participation dans Mediaset à 5%. En échange l’accord prévoit un engagement de Mediaset Premium à fournir des contenus à la joint venture entre Canal+ et Telecom Italia pour un montant de 400 millions d’euros.

source : il Sole 24 Ore