Le Conseil National du Numérique fait peau neuve : un nouveau logo et une nouvelle composition

Le Conseil National du Numérique fait peau neuve : un nouveau logo et une nouvelle composition

Il aura fallu près de 7 mois pour que le Conseil National du Numérique, instauré par Nicolas Sarkozy en 2011, réorganisé et consolidé par François Hollande en 2012 et laissé un peu à l’abandon depuis le départ de son ancien président, Mounir Mahjoubi, renaisse de ses cendres. Le gouvernement s’est décidé à le remettre sur pied : fonctionnement modifié, nouvelle composition et nouvelle présidente.

Un lifting qu’on retrouve également dans la présentation d’un nouveau logo où l’on passe d’une version plutôt austère qui avait l’avantage d’être relativement lisible, au logo que vous pouvez voir ci-dessous.

Le décret publié au JO le 8 décembre 2017 élargit les missions du Conseil national du numérique en lui confiant une mission de conseil et de soutien au Gouvernement pour les questions relevant de son champ de compétences. Il modernise sa composition et son fonctionnement, en adoptant une formation unique intégrant l’ensemble des expertises nécessaires.

Sa nouvelle présidente, la capital-risqueuse Marie Ekeland, a présenté sa nouvelle équipe et les missions qui lui sont confiée dans un billet intitulé "Penser demain" :

Il nous faut penser demain car il se construit aujourd’hui. La technologie est un moyen. Ne compte que ce que nous en ferons. Ce moment est historique. La France est reconnue mondialement pour ses talents créatifs, scientifiques ou entrepreneuriaux. Peut-elle également imaginer et proposer sa vision de l’avenir technologique, c’est-à-dire sa propre vision du progrès ? Comment construire collectivement ce monde numérique de demain ? Comment faire en sorte qu’il soit, pour tous, juste, durable, sûr et heureux ?

Le nombre de ses membres ne change pas mais ils seront désormais nommés par le Premier Ministre et non plus par le président. 30 membres donc, nommés pour deux ans renouvelables qui exercent leurs fonctions à titre bénévole, répartis en trois groupes : 

 

1° Dix personnalités issues du secteur économique ;

2° Dix personnalités issues du secteur académique ;

3° Dix personnalités impliquées dans le développement du numérique aux niveaux local, national ou européen, ou concernées par ses effets.