Google part en chasse contre les applications qui collectent des données personnelles

Sur Android les applications ont deux mois pour clarifier leur politique de confidentialité et obtenir l’autorisation explicite de l’utilisateurs quant au partage de ses données personnelles, faute de quoi, la firme de Mountain View affichera un avertissement.

Cette modification des règles concernant la collecte de données personnelles s’inscrit dans le cadre du Google Safe Browsing le service dédié à la sécurité sur Android. Elle concerne toutes les applications présentes sur le Google Play Store ainsi que sur les sites tiers.

Les applications qui gèrent des données personnelles ou des données relatives au terminal devront désormais en informer clairement les utilisateurs et rendre disponible leur politique de confidentialité. “Si une application recueille et transmet des données personnelles sans rapport avec la fonctionnalité de l’application, avant la collecte et la transmission, l’application doit mettre en évidence comment les données de l’utilisateur seront utilisées et demander à l’utilisateur de donner son consentement” peut-on lire sur le blog de Google.

Passer le délai de 60 jours concédé aux développeurs pour rentrer dans les clous de la nouvelle règle, Google affichera un avertissement lorsque vous vous rendrez sur un site ou la page d’une application qui ne respectent pas ces conditions.

Une bonne initiative pour Google qui ne doit pas faire oublier qu’une enquête a révélé récemment que Google collectait depuis janvier 2017 les données de géolocalisation des smartphones Android même lorsque la fonction était désactivée.