Réaménagement des fréquences TNT 700MHz pour les transférer à Free, Orange, Bouygues et SFR : la phase 2 a lieu cette nuit

Réaménagement des fréquences TNT 700MHz pour les transférer à Free, Orange, Bouygues et SFR : la phase 2 a lieu cette nuit

 
Cette nuit aura lieu la phase 2 du réaménagement des fréquences TNT, afin de les libérer pour les opérateurs télécoms.
 
Pour rappel, Free a obtenu en 2015 deux lots de 5 MHz dans la bande de fréquences 700MHz. Ces dernières permettant de couvrir un plus large territoire que les fréquences 2600MHz que déploie Free actuellement, la couverture 4G de l’opérateur va faire un bon en avant. Pour autant, si les autorisations seront données en décembre, Free Mobile et les autres opérateurs ne pourront pas utiliser ces fréquences tout de suite puisqu’elles sont occupées actuellement par la TNT
 
Le transfert de la bande 700 MHz implique, dans un premier temps, une évolution de la norme de diffusion de la TNT qui aura lieu sur l’ensemble du territoire métropolitain. Cela a commencé le 5 avril 2016 en Ile-de-France, où Free a déjà déployé plus de 900 sites. La phase 1 a eu lieu le 3 octobre dernier et la phase 2 aura donc lieu cette nuit. 
 
Vous pouvez découvrir ci dessous le calendrier qui organise l’arrêt progressif, par plaques géographiques, de la diffusion audiovisuelle dans la bande 700 MHz à partir d’octobre 2017 et jusqu’au 25 juin 2019. 
 
Calendrier du réaménagement des fréquences TNT présenté par l’ANFR 
 
 
Toutefois, Free, Orange, SFR et Bouygues Télécom, qui ont tous obtenu des fréquences 700MHz, devront attendre encore un peu avant de pouvoir utiliser celles libérées par la TNT. Sur les zones concernées par la phase 2, les opérateurs pourront déployer leurs fréquences 700 MHz à partir du 1er janvier 2018.
 
A noter que sur les zones en blanc sur la carte, les fréquences 700MHz n’étaient pas utilisées par la TNT et les opérateurs télécom peuvent donc les déployer depuis le 6 avril 2016.
 
Le calendrier d’autorisation de déploiement des fréquences 700MHz
 
 Source : ARCEP
 
 
Dès le 1er juillet 2019, l’ARCEP deviendra l’affectataire exclusif, pour toute la métropole, des deux blocs (703-733 MHz et 758-788 MHz) de la bande 700 MHz destinés au très haut débit mobile, tandis que les diffusions audiovisuelles auront cessé au-dessus de 694 MHz.
 
Des mesures transitoires sont également prévues visant à protéger l’usage audiovisuel de la bande 700 MHz pendant la période de transfert (avril 2016 – juin 2019). Les services 4G qui se déploieront progressivement sur le territoire devront ainsi éviter de perturber la TNT continuant à utiliser la bande 700 MHz dans les zones géographiques voisines, jusqu’à leur date de migration.