Snapchat : l’application va subir une refonte qui sera disponible dès le 4 décembre

Snapchat : l’application va subir une refonte qui sera disponible dès le 4 décembre

Après la publication la semaine dernière de ses mauvais résultats financiers, Snapchat prépare une nouvelle interface. Le fondateur du réseau social, Evan Spiegel, a expliqué : " Une chose que nous avons appris avec le temps c’est que Snapchat est difficile à comprendre ou trop dur à utiliser. Notre équipe a travaillé pour régler le problème ".

Les membres de la start-up sont actuellement en train de finaliser la conception d’une nouvelle interface plus facile à utiliser. L’entreprise n’a pas détaillé avec précision quelles modifications seront apportées à l’application, cependant elle devrait adopter une interface proche de celle de Facebook.

A son démarrage, l’application vous guidera toujours vers l’appareil photo de votre smartphone. En effectuant un slide vers la gauche, un fil d’actualité public sera proposé. Le but de cette initiative est de faire de la publicité pour les éditeurs partenaires. En réalisant un slide vers la droite cette fois-ci, Snapchat proposera une page, comme avant, affichant les contenus de vos contacts (stories, snaps, messages…)

Au vu des résultats financiers de la firme, l’application peine à conserver ses utilisateurs face à la concurrence. Selon les informations de Business Insider, le déploiement de cette mise à jour majeure de l’application devrait se faire à partir du 4 décembre. Les équipes du réseau social auraient aussi amélioré sa fluidité.

L’audience de Snapchat n’a progressé que de 3% lors du premier semestre de cette année, ainsi, elle a atteint 178 millions d’utilisateurs pas jour. Malgré son chiffre d’affaire en hausse de 62% par rapport à l’année précédente, ce chiffre reste insuffisant pour ses investisseurs. L’entreprise a aussi commercialisé, il y a un an de cela, des lunettes connectées "Spectacles". Ces dernières, à cause d’un "trop gros inventaire et de nombreuses annulations de commandes" ont obligé l’entreprise à déclarer une charge de 40 millions de dollars sur ses comptes.

Source  : europe1.fr