Collée à une habitation, une antenne-relais Free Mobile fait désordre

Photo : La Voix du Nord

Surprise de trouver une antenne-relais Free Mobile vivre ses premières heures à quelques pas de son jardin, une habitante de Roncq dans le Nord, demande des explications. Un cas de pollution visuelle. 

A première vue, celle-ci n’aurait pas été prévenue à ses dires et pensait que « c’était en rapport avec l’activité » de son voisin fermier, rapporte La Voix du Nord. Seulement, lorsque la dite antenne-relais a fini par atteindre 27 mètres de haut, la Roncquoise a commencé à déchanter. Après avoir contacté la mairie, cette dernière apprend que la ville planchait sur l’implantation d’antennes-relais sur « deux zones ». L’une d’entre elles a été refusée, explique le maire qui ajoute que « pris par les délais, Free a dû trouver une alternative », à savoir une installation chez un particulier, son voisin.

L’élu ne s’est pas inquiété outre mesure car les « plans respectaient le code de l’urbanisme et prévoyaient une implantation paysagère pour cacher cette antenne ». Si cette habitante avait deux mois pour déposer un recours après la délivrance de la déclaration de travaux, elle n’a pas décelé le panneau à temps, situé « loin » de chez elle. Aujourd’hui, son incompréhension est totale, pourquoi avoir construit cette antenne à quelques mètres des habitations alors que le terrain de son voisin est vaste et surtout pourquoi l’arbre qui devrait la camoufler est aux abonnés absents ? La mairie a pris contact avec Free mais s’est vite rendue à l’évidence : "Légalement, l’opérateur comme le voisin n’ont commis d’impair et le déplacement de l’antenne reviendrait bien trop cher maintenant. On comprend le désarroi mais malheureusement, on est coincés ». La Roncquoise ne décolère pas et compte réclamer des dédommagements et porter plainte contre la mairie. 

 

Source : La Voix du Nord