Plan THD : l’Etat annonce le lancement des discussions pour déterminer les besoins complémentaires d’investissements

Plan THD : l’Etat annonce le lancement des discussions pour déterminer les besoins complémentaires d’investissements

Le gouvernement a présenté aujourd’hui son Grand Plan d’Investissement pour la période 2018-2022. Un volet concerne le financement du plan Très Haut Débit. Il y annonce le lancement des discussions pour déterminer à quelle hauteur le plan THD va devoir être complété au-delà de l’investissement prévu initialement et de l’objectif de 2022.

 
C’était une promesse de campagne, au total ce plan d’investissement représente 57 milliards d’euros répartis sur quatres domaines de prédilection : la transition écologique (20 milliards d’euros), la formation (15 milliards d’euros), la compétitivité avec la prolongation du programme d’investissements d’avenir (13 milliards d’euros) et la transformation numérique de l’Etat (9 milliards d’euros).
 
C’est au sein du troisième axe “ancrer la compétitivité sur l’innovation” que l’on retrouve la mention du plan Très Haut Débit. Présenté comme un enjeu démocratique “devant permettre de désenclaver les territoires éloignés des grandes villes en leur donnant la possibilité de participer pleinement aux nouvelles formes de citoyenneté qui s’expriment sur internet”.
 
Evalué à 20 milliards d’euros avec 3,3 milliards d’euros de subventions publiques, l’Etat qui a déjà engagé 3 milliards d’euros poursuit son soutien au déploiement du très haut débit et annonce le lancement des discussions avec les collectivités pour déterminer les moyens supplémentaires nécessaires au-delà de 2022 : 
 
Dans un premier temps, il s’agira d’engager les 300 millions d’euros complémentaires : ceux-ci s’appuieront sur des cofinancements publics et privés pour démultiplier leur impact et toucher un maximum de Français. Dans un second temps, il s’agira de déterminer les besoins complémentaires d’investissements, au-delà de l’objectif de 2022 et de l’enveloppe initiale de 3,3 milliards d’euros, afin de finaliser la couverture en très haut débit. Cette discussion se fera avec les collectivités territoriales, les cofinanceurs publics, les opérateurs télécom et les partenaires privés. Les nouveaux projets capitaliseront sur les exemples passés pour proposer des modèles de financement durables, à fort effet de levier
 
Pour rappel, la mission “flash” sur la couverture numérique du territoire amènera de l’eau au moulin en présentant les conclusions de ses travaux mercredi 27 septembre.