Succès d’audience pour C8 depuis son rachat par Canal+, mais les pertes s’accumulent dangereusement à cause du contrat en or avec Hanouna

Succès d’audience pour C8 depuis son rachat par Canal+, mais les pertes s’accumulent dangereusement à cause du contrat en or avec Hanouna
 
Canal+ n’avait pas caché ses ambitions en rachetant Direct 8 (devenue D8 puis C8) il y a 4 ans. Il comptait en faire la première chaîne de la TNT. Si en terme d’audience le Groupe Canal a réussi son pari – C8 pointant à 3,4% de part d’audience en 2016 contre 2,3% en 2012 – ça ne s’arrange toujours pas du coté des finances.
 
BFM Business rapporte que depuis sa création, C8/Direct 8 affiche des pertes cumulées de 420 millions d’euros. Et les choses vont même en empirant : les pertes ont été de 50,3 millions d’euros en 2016, contre 30,1 millions en 2015 et 24 millions en 2014. Si le chiffre d’affaires a bien augmenté durant cette périodes, le coût de la grille a augmenté encore plus vite, passant de 53,5 millions d’euros pour l’achat de programmes en 2013 contre 103,4 millions d’euros en 2016.
 
La hausse du coût des programmes est en grande partie imputable au contrat en or signé avec Cyril Hanouna (et négocié directement avec Vincent Bolloré). Celui-ci assure à l’animateur-producteur 50 millions d’euros de commandes par an à sa société, H2O Productions, contre 19 millions d’euros dans le contrat précédent. Mais si Touche Pas à Mon Poste est un succès et représenterait 40% à 50% des revenus publicitaires de C8, les autres émissions produites par Hanouna ont fait un flop. BFM Business cite par exemple : Il en pense quoi Camille, L’oeuf ou la poule, Derrière le poste, Touche pas à mon sport, Pour nous c’est cadeau, Big buzz quiz… 
 
Source : BFM Business