Apple: les ventes d’iPhone ne fléchissent pas, celles de l’iPad se refont une santé

Apple: les ventes d’iPhone ne fléchissent pas, celles de l’iPad se refont une santé

La marque à la pomme a dévoilé hier ses résultats pour son troisième trimestre fiscal. Au delà de ses performances hallucinantes, comprendre ici deux fois plus de profit que Alphabet (Google) sur la même période, Apple voit ses ventes d’iPhone progresser et celles de l’iPad reprendre du poil de la bête. 

Ainsi les ventes d’iPhones s’élèvent à 41 millions d’unités sur cette période contre 40,4 millions l’année dernière alors que le nombre d’iPad écoulés grimpe à 11,4 millions d’unités contre 9,9 millions l’an dernier. Sur le marché des tablettes, le constat est le même depuis plus de deux ans, les ventes sont en net recul dans le monde et d’après le cabinet d’études IDC, ces dernières étaient en baisse de 8,5% au premier trimestre par rapport à l’année dernière, pour un total de 36,2 millions d’unités écoulées.

Si Apple conservait son leadership avec 24,6% de part de marché, ses ventes d’iPad étaient alors à la baisse (-13%), les résultats d’Apple montraient ainsi qu’il n’est pas à l’abri de la dynamique changeante de l’industrie et de la demande des consommateurs. Néanmoins, le cabinet IDC notait que 2016 était la première année complète en matière de ventes d’iPad Pro pour Apple, qui comprenait le lancement de la version 9,7 pouces dont l’écran est plus petit. Cette gamme de produits a d’ailleurs rapidement propulsé Apple au sommet du marché des tablettes détachables et IDC croit que la marque à la pomme était en mesure de rester compétitive sur ce segment malgré l’utilisation d’un «système d’exploitation mobile» alors que de nombreux concurrents entrent sur le marché avec des périphériques évoluant sous Windows.

Il semblerait que ce choix ait payé avec l’annonce de ce rebond en termes de ventes. La commercialisation du nouvel iPad Pro 10,5 pouces en juin dernier a sans nul doute participé à ce nouvel élan.