Analyse: la stratégie de Free mal comprise

Le journal Libération publie une dépêche de l’agence Reuters qui tente d’expliquer, au travers l’analyse de spécialistes, pourquoi Neuf Cegetel a actuellement le vent en poupe alors qu’Iliad fait du surplace en bourse :

L’écart de valorisation entre Neuf Cegetel et Iliad ne cesse de se creuser, le premier profitant de la clarté de sa stratégie, tandis que le modèle de la maison mère du fournisseur d’accès à internet Free semble s’essouffler, constatent des analystes.

"Il y a une crise de confiance dans le business model d’Iliad qui se transforme plus en un opérateur classique et dans lequel les investisseurs se reconnaissent moins", a constaté un analyste.

Pendant ce temps, à force de croissance externe (AOL France en 2006, puis Club Internet en 2007), Neuf Cegetel a ravi cet été à Free, filiale d’Iliad, la deuxième place du podium en termes d’abonnés à l’ADSL, tandis qu’il n’a pas caché son intérêt pour Alice, filiale de Telecom Italia, isolé par la consolidation récente du marché.

Neuf Cegetel a ainsi grillé la politesse à Free en termes d’innovation en lançant un service de téléchargement illimité de musique en ligne le 20 août et provoquant une annonce similaire de Free trois jours plus tard.

Pour Nicolas Didio, analyste chez Exane BNP Paribas, la raison de la sous-performance d’Iliad comparé à Neuf Cegetel tient essentiellement aux incertitudes provoquées par la candidature du premier à la quatrième licence 3G. "C’est une épée de Damoclès qui fait peur aux investisseurs et, si demain Iliad dit qu’il n’est plus intéressé par la quatrième licence UMTS, le cours rebondira"

Lire l’intégralité de l’article de Libération