Huawei : Après les smartphones, le groupe se lance sur le marché des PC

Huawei : Après les smartphones, le groupe se lance sur le marché des PC

<>

Après s’être lancé dans le secteur des smartphones, le fabricant de mobile chinois a déclaré cette semaine qu’il allait faire de même sur le marché des ordinateurs même si ce dernier est en net recul depuis 5 ans.

Le géant chinois a manifesté mardi dernier son désir de se lancer dans l’industrie de l’informatique. Il souhaite se positionner dans le secteur haut de gamme afin de concurrencer Lenovo, HP ou encore Dell qui possèdent à eux trois plus de 50% du marché.
 
A partir du 12 juin prochain, le groupe de Shenzhen inaugurera trois nouveaux modèles de PC. Tout d’abord le Matebook, un PC portable qui embarquera un écran de 15,6 pouces au prix compris entre 799 et 999 euros. Ensuite il y aura le Matebook E, un ordinateur portable hybride vendu entre 999 et 1 299 euros. Et pour finir le plus cher des modèles présentés par la marque sera le Matebook X, un PC ultra-fin doté d’un capteur d’empreintes digitales comme système de verrouillage qui sera proposé entre 1 399 et 1699 euros.
 
L’arrivée de l’équipementier télécoms sur ce marché peut en surprendre plus un vu qu’il est à la pleine depuis plusieurs années. En 2016 selon Gartner, les ventes de PC ont chuté de près de 6,2% dans le monde avec 270 millions d’ordinateurs vendus. Aussi, d’après IDC, 260 millions de postes ont été vendus ce qui se traduit par une perte de 5,7% sur le marché. Le consommateur a tendance a délaissé son PC au profit de son smartphone d’après Mikako Kitagawa, analyste chez Gartner.
 
Pas facile pour Huawei de se faire une place dans le marché des PC en sortant de nulle part. Mais le groupe est habitué à user de sa position de challenger. Pour rappel il s’est lancé sur le marché des smartphones en 2013, et il est devenu en un temps record le troisième vendeur de smartphone au monde avec 9% de part de marché d’après les dernières estimations de Gartner. De ce fait l’entreprise chinoise est devenue le principal concurrent des deux autres géants du secteur que sont Samsung et Apple.
 
 
 
Source : LaTribune.fr