Booster la 4G sur le Forfait Free Mobile, une stratégie qui pourrait rapporter gros

Booster la 4G sur le Forfait Free Mobile, une stratégie qui pourrait rapporter gros

Enrichi hier de la 4G illimitée pour les abonnés Freebox et incluant une nouvelle enveloppe de 100 Go de data pour les non-clients, le Forfait Mobile Free tend à séduire non seulement de nouveaux abonnés fixe et mobile mais cherche également à booster la migration du forfait à 2 euros, moins attractif, vers celui à 19,99 euros, ce qui pourrait gonfler significativement le chiffre d’affaires de l’opérateur.

Interrogé hier par BFM TV, Nicolas Didio, analyste chez Berenberg le constate sans se mouiller : « La migration vers l’offre à 19,99 euros est la priorité de Free, étant donné la sensibilité du chiffre d’affaires au mix entre les deux offres : la migration de 1% des clients rapporte 13 millions d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire, pour un coût très réduit. Proposer plus de données en 4G devrait clairement accélérer cette migration. D’autant que tous les mobiles vendus chez Free sont désormais 4G. Et qu’en 4G, les 50 mégaoctets compris dans l’offre à 2 euros sont consommés en quelques heures". 

Lors de la présentation de ses résultats 2016, le 07 mars dernier, Free a d’ailleurs annoncé une accélération des recrutements sur l’offre à 19,99 euros/mois en 2016 (15,99 euros/mois pour les abonnés Freebox), en raison notamment de la hausse des usages 4G et des migrations des abonnés à l’offre 2 euros/mois (0 euro/mois pour les abonnés Freebox). 

Sur l’année 2016, 75% des recrutements nets sont ainsi enregistrés sur l’offre à 19,99 euros/mois. Et il va sans dire que l’enrichissement de son forfait le plus onéreux avec le roaming toute l’année (5 Go/ mois) et la 4G illimitée va sans doute donner des envies de migration aux abonnés au forfait à 2 euros dont celui-ci connaît pour l’heure et cela semble stratégique, aucun apport ni évolution dans son offre. 

Toujours d’après les analystes de Berenberg, cette migration va probablement provoquer une augmentation du revenu par abonné qui pourrait passer de 12,40 à 14,80 euros. Free a t-il tout compris ?