WIMAX : on en reparle…

WIMAX : on en reparle…

<>

En effet, Free par
le rachat d’altitude télécom a récupéré par la même occasion la seule licence nationale WIMAX. Suite à cela, un recours avait été déposé par Neuf Cegetel qui a été rejeté par le conseil d’Etat.

La technologie WIMAX permettrait enfin de faire de la vraie data mobile. Pour le moment Free ne peut faire que du nomadisme sa licence ne lui permettant pas la mobilité. Mais on peut espérer que cela évolue et que la VoIP puisse aussi être réalisée en mobilité.

Par ses caractéristiques, ses performances, sa flexibilité le WIMAX pourrait devenir la norme 4G. (Le WIMAX est accepté comme technologie candidate)

Christian Jegourel pour Youvox a interviewé Stephane Couturier Directeur du Business Développement Télécom chez Samsung France en charge du WIMAX.

On y apprend que Sprint a pour objectif de déployer 30 000 émetteurs sur les deux prochaines années pour une dépense de 3 milliards de dollars aux USA.

Les tests en France (Bolloré) ont permis d’atteindre des débits 3/4 fois supérieurs à l’UMTS pour la même couverture (zone dense).

La VoIP sur le WIMAX est possible en nomadisme avec sur une cellule comme débit entre 15 et 20 Mb/s avec une latence (décalage de la voix) de 60 ms (UMTS : 100ms).

Le WIMAX permet de faire passer plus d’abonnés sur une même largeur de spectre. On distingue nettement la supériorité du WIMAX par rapport à l’UMTS.

Free qui a déposé un dossier pour la quatrième licence UMTS pourrait, s’il l’obtient, peut-être déployer des BTS (station de base) UMTS et WIMAX à 900 Mhz (Free a une licence sur une fréquence de 3,5 Ghz)

Le frein pour le moment au lancement par Free d’une offre WIMAX est l’absence d’équipements. Or, INTEL lors de l’IDF a indiqué que le WIMAX sera intégré à ses prochains Centrino.

On parle, en ce moment, beaucoup de la fibre mais il semble que le WIMAX pourrait devenir dans les prochaines années la killer technologie !

L’interview réalisé par Youvox