Google lance « le successeur du sms » pour tous les utilisateurs Android, avec Orange et d’autres opérateurs

Google lance « le successeur du sms » pour tous les utilisateurs Android, avec Orange et d’autres opérateurs

 

Le retour d’un standard créé en 2007 et oublié des télécoms. Alors que le RCS, souvent appelé le « nouveau sms » peine à s’imposer du fait de son maigre déploiement, Google vient d’annoncer son lancement partout dans le monde et ce, pour tous les utilisateurs Android. En partenariat avec Orange, Deutsche Telekom et Vodafone pour ne citer qu’eux.

En clair, avec le protocole RCS (Rich Communication Services), le sms lambda laisse place aux fonctionnalités que l’on peut retrouver avec iMessage ou dans les messageries instantanées. Il sera désormais possible de décupler l’interactivité lors d’envoi de messages comme par exemple en partageant des cartes depuis Google Maps, des photos haute résolution et d’accéder aux groupes de discussion, en passant par l’application Messenger de Google.

« Les partenaires se sont également engagés à s’interconnecter via la plate-forme Jibe afin que les messages RCS soient transmis aux abonnés à travers les réseaux de télécommunication, ce qui permet aux messages RCS de devenir vraiment universels. Nous collaborons maintenant avec des fabricants représentant plus de 1 milliard d’abonnés à travers le monde », annonce Google.

Pour encore plus d’universalité donc, le géant américain souhaite rendre le RCS natif sur les téléphones Android en travaillant avec des fabricants de smartphone : « Les marques des appareils mobiles LG, Motorola, Sony, HTC, ZTE, Micromax, HMD Global – Nokia, Archos, BQ, Cherry Mobile, Condor, Fly, General Mobile, Lanix, LeEco, Lava, Kyocera, MyPhone, QMobile, Symphony and Wiko, ainsi que les appareils Pixel et Android One, préchargeront les messages Android comme application de messagerie par défaut sur leurs périphériques. »

L’objectif : Mettre à niveau de façon cohérente et normalisée l’expérience de messagerie pour les utilisateurs Android. D’autres partenaires viendront donc s’ajouter à la liste au fil du temps.