Canal + et Orange : l’alliance sur les droits sportifs, ce n’est pas pour maintenant

Canal + et Orange : l’alliance sur les droits sportifs, ce n’est pas pour maintenant

 

 

Afin de calmer l’appétit d’ogre de SFR, la logique voudrait que l’opérateur et la chaîne cryptée se rapprochent davantage, Stéphane Richard aussi apparemment. Les Echos avait le week-end avancé deux options dans les tuyaux : le lancement d’une société de commercialisation pour Canal + placée sous la houlette de Orange et une aide financière de l’opérateur historique à la chaîne de Vincent Bolloré dans l’acquisition de droits sportifs. Une information démentie pour le moment.

 

En effet, L’Equipe rapporte que selon une source proche du dossier, « il n’y a eu aucune discussion sur ce sujet » et que « Orange n’aidera pas financièrement Canal + dans l’acquisition de droits sportifs. Ce sera peut-être amené à évoluer mais ce n’est pas du tout d’actualité. »

Malgré tout, interrogé par le quotidien sportif, l’opérateur apparaît toutefois mesuré mais pas fermé à cette éventualité : « la volonté d’Orange en tant que FAI et distributeur est de proposer le meilleur des contenus» avant d’ajouter que la société «reste attentive à ce que les droits sportifs premium soient accessibles par ses clients ».

Actuellement l’heure est aux « si » et à la supposition. Il faudra probablement attendre les appels d’offres pour la Ligue des Champions (objectif numéro 1 de la chaîne cryptée), La Ligue 1 ou une « éventuelle remise à plat des obligations de Canal + par l’Autorité de la concurrence qui arrivent à échéance en juin », ou le cas échéant l’obtention d’une distribution exclusive de beIN Sports par le groupe Canal, qui de ce fait déboucherait sur un rapprochement naturel avec Orange. Affaire à suivre.