Transparence de la publicité en ligne : le décret a été enfin publié

Transparence de la publicité en ligne : le décret a été enfin publié

 

 

Attendu de pied ferme par tout un secteur et notamment par les annonceurs qui reprochent souvent un manque de transparence sur le marché de la publicité sur internet, le décret d’application encadrant la publicité numérique a été publié, samedi 11 février, dans le Journal Officiel.

Ce décret de la loi Macron, inspiré des dispositions de la loi Sapin de 1993 contre la corruption dans la publicité et étendu à internet, s’applique directement «aux prestations de publicité digitale entendues comme celles ayant pour objet la diffusion de messages sur tous supports connectés à internet tels qu’ordinateurs, tablettes, téléphones mobiles, téléviseurs et panneaux numériques», précise le texte. Ce dernier dévoile donc les modalités de compte rendu des vendeurs d’espaces publicitaires envers des annonceurs. Concrètement, les vendeurs d’espace publicitaire se devront dès l’entrée en vigueur de celui-ci le 1er janvier 2018, de détailler à l’annonceur "la date et les emplacements de diffusion des annonces, le prix global de la campagne ainsi que le prix unitaire des espaces publicitaires facturés. Les sites ou ensemble des sites internet sur lesquels les annonces sont diffusées peuvent être regroupés en fonction de leur nature ou de leurs contenus éditoriaux."

Mais aussi, sera imposé aux vendeurs d’espace d’informer les annonceurs du « résultat des prestations », en fonction des critères convenus (nombre de pages vues et le nombre de clics générés).

Pour rappel, le digital, qui se nourrit de la digitalisation de tous les médias, est le 1er media investi sur l’ensemble de l’année 2016 (29,6 %), devant la télévision (28,1%) ,d’après le 17ème observatoire de l’e-pub publié le 26 janvier 2017. A ce propos Jean-Luc Chetrit, qui quittera le 2 mars prochain, son poste de l’Union Des Entreprises de Conseil et Achat Media (UDECAM ), avait constaté : « Pour que cette croissance se poursuive en ligne avec le développement des usages, le marché doit accélérer sa transformation en apportant plus de transparence dans la mesure d’audiences certifiée. Nous devons aussi veiller à ce que la valeur soit partagée entre plateformes et éditeurs de contenus. »