Apple poursuit sa migration vers l’Irlande

Apple poursuit sa migration vers l’Irlande

Apple continue sa migration financière vers l’Irlande, comme le note BFM Business. En effet, Tim Cook a annoncé dans une note aux développeurs d’applications, qu’il quitte le Luxembourg pour regrouper ses activités financières en Irlande, qu’il qualifie de pays avec lequel il a "un accord de coeur"

Ainsi, dès le 5 février, les activités commerciales qui étaient au Luxembourg, prendront la direction de l’Irlande, où se trouve le siège social européen. Ceci comprend les actifs réalisés par l’iTunes Store, l’Apple Musique, l’App Store et l’iBook Store. 

L’Union Européenne veut infliger un redressement fiscal de 17 milliards d’euros à Apple 

Cette note semble aussi être un message destiné à l’Union Européenne, qui veut infliger un redressement fiscal à Apple de 17 milliards d’euros. Tim Cook espère pouvoir protéger ses revenus grâce à un État allié. 

Dans les faits, en août 2016, l’UE a ordonné à l’Irlande de récupérer pour 13 milliards d’euros de taxes, résultat d’un taux d’imposition de 0.005 % proposé par l’Irlande à Apple. Ce taux représente pour l’UE une situation anticoncurrentielle et une aide illégale. À cette demande, le gouvernement irlandais a rétorqué que Bruxelles remettait en cause sa souveraineté. 

Par la suite, la migration financière a débuté en septembre. 8.4 milliards d’euros d’actifs réalisés par iTunes ont déjà été transférés, ainsi que l’ensemble des contrats de développement du Luxembourg à Apple Distribution International, l’une des filiales irlandaises. 

Apple met en avant son envie de faire de la Grande-Bretagne sa base européenne, avec Cork au coeur, après Londres. 5.000 salariés y sont déjà employés et 1.000 personnes devraient être recrutées cette année.