L’ARCEP délivre les autorisations : Free peut lancer la 4G dès à présent dans les Antilles et en Guyane et le 1er décembre dans l’océan indien

L’ARCEP délivre les autorisations : Free peut lancer la 4G dès à présent dans les Antilles et en Guyane et le 1er décembre dans l’océan indien

 
L’Arcep avait adopté 10 décisions d’autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes 800 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 2,1 GHz et 2,6 GHz attribuées aux lauréats qu’elle avait sélectionnés le 11 octobre dernier. Pour rappel, quatre opérateurs sont ainsi autorisés à lancer la 4G dans chaque territoire :
 
– en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique : Digicel, Free Mobile, Orange Caraïbe et Outremer Telecom ;
– à St Barthélemy et à St Martin : Dauphin Telecom, Digicel, Free Mobile et Orange Caraïbe ;
– à La Réunion : Orange, SRR, Telco OI (détenu à 50% par Iliad) et ZEOP Mobile ;
– et à Mayotte : BJT Partners, Orange, SRR et Telco OI (détenu à 50% par Iliad).
 
L’ARCEP annonce ce soir qu’elle délivre aux lauréats les autorisations d’utilisation de fréquences qui permettent le lancement de la 4G en outre-mer. Les opérateurs sélectionnés, dont Free Mobile donc, sont désormais libres de lancer la 4G, dès à présent dans les Antilles et en Guyane et le 1er décembre dans l’océan indien. Cela ne permet cependant pas de savoir quand Free va lancer ses offres mobile dans les départements d’outre mer, mais il peut désormais le faire dès qu’il le souhaite.