Après 31 jours de conflit, c’est la fin de la grève à iTélé

Après 31 jours de conflit, c’est la fin de la grève à iTélé

Les grévistes d’iTélé ont décidé de mettre fin à leur mouvement après 31 jours de reconduction. Le choix a été fait mercredi de reprendre le travail dès la signature de l’accord avec la direction, comme le rapporte Les Echos

Il s’agit du conflit le plus long dans l’audiovisuel depuis 1968, qui est né à la suite de l’arrivée de Jean-Marc Morandini à l’antenne, mais également pour réclamer des garanties en matière d’indépendance éditoriale. Un mouvement qui se tenait contre la direction de la chaîne et le groupe Canal +. 

Pas de grandes concessions

La décision de reprendre le travail s’est prise à l’unanimité moins deux abstentions. La direction du groupe Canal + ne fait cependant pas de grandes concessions. Mais un journaliste confie, "nous sommes restés unis, nous avons livré un bon combat pour l’honneur, mais le conflit s’arrête car nous manquons de troupes fraîches"

Durant la grève, des journalistes avaient déjà annoncé leur départ et ils seraient 25 de plus à avoir pris cette décision mercredi. Les départs se feront par le biais d’un accord collectif assurant un dédommagement minimum de 6 mois pour les plus récentes recrues. 

La chaîne restera une chaîne d’infos brutes et sans magazines

Les journalistes ont obtenu la nomination d’un directeur délégué à l’information mais nommé par la direction, sans consultation de l’avis de la rédaction. Il sera sous la responsabilité du patron de la chaîne, Serge Nedjar, qui reste également directeur de l’information, alors que les journalistes voulaient que les deux directions soient dissociées. 

En plus, le comité d’éthique de la chaîne sera reconstitué et une charte éthique sera rédigée d’ici à quatre mois. Les journalistes peuvent de leur côté refuser de travailler pour l’émission de Jean-Marc Morandini. 

Le DG de Canal +, Maxime Saada explique que la chaîne perdait de l’argent depuis sa fondation, mais il assure qu’elle restera une chaîne d’infos brutes et sans magazines.