Iliad fait un pas de plus vers l’Italie après la naissance officielle de la co-entreprise Wind et 3 Italia

Iliad fait un pas de plus vers l’Italie après la naissance officielle de la co-entreprise Wind et 3 Italia

Les groupes CK Hutchison et VimpelCom, actionnaires de 3 Italia et Wind, ont annoncé lundi la finalisation de la transaction pour fusionner leurs activités. Cette fusion fait naître la co-entreprise Wind et 3 Italia, qui sera l’opérateur télécoms mobile le plus important de la botte italienne. 

Une annonce qui laisse donc entrevoir le rapprochement de l’arrivée d’Iliad, maison-mère de Free, sur le marché mobile italien, en tant que quatrième opérateur. En effet, pour pouvoir fusionner les deux groupes devaient accepter de voir Iliad arriver sur le marché mobile italien. Maintenant l’opérateur français doit récupérer des antennes et des fréquences suite à cette fusion afin de pouvoir lancer son propre réseau.

La direction sera assurée par Maximo Ibarra, actuel patron de Wind. "Aujourd’hui est un grand jour pour le développement de l’économie numérique en Italie. Cette opération ne donnera pas seulement naissance à un nouvel opérateur compétitif, mais générera des investissements significatifs pour le développement des infrastructures numériques du pays" déclare Canning Fok, co-directeur général de CK Hutchison.

Ce nouveau groupe comptera 31 millions de clients dans le mobile

De son côté, le numéro un de VimpelCom, Jean-Yves Charlier en est sûr, "les clients bénéficieront d’une meilleure qualité de service et d’un réseau encore plus performant""La nouvelle entreprise permettra de réaliser des synergies en termes de coûts et d’investissements pour un montant annuel de 700 millions d’euros".

Ce nouveau groupe comptera 31 millions de clients dans le mobile et 2.7 millions dans le fixe. Il sera tout de même "un opérateur intégré", et en collaboration avec Enel Open Fiber, la filiale du géant de l’énergie Enel dans la fibre optique.