Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR vont devoir faire face à la concurrence de WhatsCall, qui permet d’appeler gratuitement à l’international

Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR vont devoir faire face à la concurrence de WhatsCall, qui permet d’appeler gratuitement à l’international

Une nouvelle application pourrait bientôt faire mal aux différents opérateurs français. En effet, Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR, mais aussi Skype vont devoir faire face à l’arrivée de WhatsCall en France, comme l’annonce BFMTV

Cette application permet de passer des appels gratuitement à l’international, vers 230 pays, et que ce soit vers des fixes ou des mobiles. Le destinataire de l’appel n’a pas besoin de s’enregistrer ni de télécharger l’application, comme c’est actuellement le cas pour Skype et WhatsApp. 

WhatsCall pourrait donc venir déstabiliser Skype, mais également les opérateurs. Développée par Cheetah Mobile, une entreprise cotée au Nasdaq depuis 2014, WhatsCall passe par les réseaux RTC des opérateurs téléphoniques pour pouvoir exister. Ce moyen a cependant un coût. Le développeur a alors trouvé une solution, le client doit se soumettre à quelques obligations pour bénéficier de crédits, qui sont nécessaires pour les appels internationaux. 

120 crédits par minute pour appeler vers les Etats-Unis

Les crédits commencent à arriver dès l’inscription, où un millier sont crédités. Ensuite, il est possible d’en obtenir une centaine en se connectant régulièrement, en regardant de la publicité, en répondant à des enquêtes ou en proposant à ses contacts de télécharger également l’application. 

Il n’y a donc jamais d’échanger monétaire nécessaire. Il suffit de consacrer un peu de son temps pour pouvoir bénéficier des appels gratuits. À titre d’exemple, il faut 120 crédits par minute pour appeler vers les États-Unis. 

Pour David Wu, vice-président du marketing de Cheetah Mobile, l’objectif est de pouvoir répondre à une situation tarifaire qui lèse ceux qui appellent souvent à l’étranger. Il présice également qu’un tiers des possesseurs de smartphones n’ont pas accès aux réseaux et 71 % de la population mondiale vit dans des zones non couvertes par les données mobiles. 

Avec une application comme celle-ci, la prospection commerciale et les arnaques peuvent se développer, mais Cheetah Mobile a complété son application avec un système d’identification qui permet de scanner, identifier et bloquer les appels indésirables.