Samsung suspend la production de son Galaxy Note 7

Samsung suspend la production de son Galaxy Note 7

Samsung a fait le choix de suspendre la production de son Galaxy Note 7, comme en fait part les Echos. En effet, les chaînes d’assemblage sont à l’arrêt, à l’image de la grande usine Samsung du nord du Vietnam, où sont assemblés les modèles du Galaxy Note 7. 

Une décision prise par Samsung Electronics et ceux jusqu’à nouvel ordre. Cette information a été révélée par l’agence sud-coréenne Yonhap, puis confirmée par des fournisseurs de composants du groupe. Samsung a finalement annoncé, "nous sommes en train d’ajuster les volumes de production pour améliorer le contrôle qualité et permettre des investigations approfondies à la suite des récentes explosions de Galaxy Note 7"

Après de nombreuses critiques sur la campagne de rappel des 2.5 millions d’appareils défectueux, Samsung souhaite, suite à ces nouveaux incidents, enquêter sur ces derniers, afin de confirmer qu’il est bien question de modèles de remplacement. Ensuite la production pourrait reprendre.

Une accusation erronée

Dans les médias américains, il est question de 5 personnes qui ont changé leur smartphone contre un appareil sûr, qui s’est également embrasé. Un incident a également eu lieu dans un avion, qui a dû être évacué suite à un dégagement de fumée provenant d’un Galaxy Note 7 de remplacement. 

Cependant Samsung se méfie puisqu’une accusation avait été porté en Corée du Sud concernant un modèle de remplacement, mais il s’agissait d’une accusation erronée. En effet, la destruction était le fait d’un violent choc et non d’un défaut de batterie. Et les faux embrasements se comptent par dizaines. 

Cependant une première enquête sur des cas réels d’embrasement avait montré que seul un lot de batteries était en cause et que les autres batteries ne posaient aucun risque. Des opérateurs américains ont par ailleurs annoncé durant le week-end qu’ils arrêtaient la commercialisation du terminal de Samsung. AT&T propose pour sa part à ses clients de ramener leur Note 7 pour pouvoir l’échanger contre un autre appareil. 

Samsung voit son action reculer de 3.2 % à la mi-journée à Séoul. Les marchés européen et asiatique, où les ventes devaient reprendre à la fin du mois, pourraient plutôt condamner le Galaxy Note 7 après ces nouveaux incidents.