Netflix ferme son bureau français pour partir vers les Pays-Bas

Netflix ferme son bureau français pour partir vers les Pays-Bas

Netflix ferme son bureau qui est situé à Paris pour être transféré chez Netflix International, aux Pays-Bas. Une décision prise cet été après deux ans d’ouverture, comme en fait part L’Express

L’ancienne ministre de la culture avait pourtant insisté pour que la société s’installe en France, y paie ses impôts et qu’elle participe au financement de la création culturelle dès son arrivée, en 2014.

Cependant depuis le lancement de la série Marseille, les choses ont changé. Et le transfert du siège aux Pays-Bas va profiter d’une fiscalité plus intéressante, là-bas, pour la société. 

La plupart des salariés Français travaillent par ailleurs déjà à Amsterdam, dont le service de diffusion de séries télévisées et de films est accessible dans plus de 190 pays.

Privés de programmes par les géants d’Internet

Malgré tout, en France, la société a réussi à égaler CanalPlay. En effet la filiale de Canal + a réalisé un chiffre d’affaires de 39.3 millions d’euros en 2015, soit une hausse de 39 %, mais comptait également des pertes de 2.1 millions d’euros. 

Netflix, de son côté, a atteint les 36.2 millions d’euros sur sa première année d’activité, sur 16 mois. Les bénéfices étaient donc de 1.1 million d’euros, en payant 600.000 euros d’impôts. 

Une rentabilité qui s’explique par le coût d’acquisition du catalogue des titres disponibles, qui n’est pas payé par l’entreprise située en France. 

Maxime Saada, directeur général du groupe Canal +, a expliqué quelques difficultés en déclarant que "nous sommes régulièrement privés de programmes par les géants d’Internet qui mènent leurs acquisitions sur une base mondiale"

Le dirigeant s’est aussi plaint de Zive, lancé par SFR, qui est aujourd’hui leader en nombre d’abonnés sur le marché français, car il a intégré l’offre dans certaines de ses box.