Marseille se relie au reste du monde avec de nouvelles liaisons fibrées sous-marine

Marseille se relie au reste du monde avec de nouvelles liaisons fibrées sous-marine

Marseille devient le nouveau centre des liaisons câblées sous-marine. Ces liaisons fibrées vont alors relier l’Europe à l’Asie, en passant par Marseille. Sa position géographique, qui la place ouverte sur l’Europe, fait de cette ville le point central, comme l’indique les Échos

Les opérateurs télécom se pressent donc sur la plage pour installer de nouveau câbles, en plus de ceux qui sont déjà connectés pour rallier le Moyen-Orient et l’Afrique. En novembre, une fibre optique de 25.000 kilomètres reliera Marseille à Hong Kong, pour un coût de 1.2 milliard d’euros investi par dix-neuf opérateurs. Ceci doublera donc la capacité des lignes installées il y a dix ans maintenant. 
 
D’autres installations sont déjà prévues comme le ralliement de Singapour, mais également celle qui partira du Brésil pour aller sur la côte ouest de l’Afrique et qui finira à Marseille. Dans les autres projets, il y aussi la connexion à Marseille du câble reliant l’Afrique du Sud au Kenya, celle du réseau africain WIOCC et enfin celui privé de Facebook et Microsoft qui connectera Virginia Beach et Marseille en passant par Bilbao. Ce dernier fournira 160 téraoctets par seconde à l’aide de huit paires de fibre. 
 
La troisième Gateway européenne
 
L’ensemble représente un total de 20 câbles à mettre en place d’ici 2020, pour relier Marseille au reste du monde. La ville est donc considérée comme la troisième Gateway (porte ouverte) européenne après Stockholm et Vienne. 
 
Interxion, qui est l’un des principaux fournisseurs de data centers de colocation neutres vis-à-vis des acteurs du cloud et des opérateurs Télécom en Europe, a déjà investi 75 millions d’euros dans l’aménagement de 14.000 mètres carrés de salles, connectées aux câbles sous-marins, climatisées et sécurisées, afin de pouvoir y accueillir les serveurs d’environ un tiers de ses clients tricolores. Un nouvel investissement de 150 millions d’euros à Marseille se fait, après avoir obtenu la concession de deux bâtiments, totalisant 25.000 mètres carrés de planchers. Le début des travaux est prévu pour septembre, pour de nouvelles ambitions.