Vincent Bolloré réaffirme l’éventuelle fermeture de Canal+ s’il ne distribue pas beIN Sports

Vincent Bolloré réaffirme l’éventuelle fermeture de Canal+ s’il ne distribue pas beIN Sports

"Canal+ est sauvable et il sera sauvé, sous réserve des accords prévus et des économies à faire", c’est ce qu’à déclaré Vincent Bolloré hier dans les Echos.

Sous le terme "accords prévus", il faut sous entendre la distribution exclusive de beIN Sports par Canal+ que le Président présente comme l’ultime chance de sauver la chaine et de stopper la fuite massive des abonnés. Comme nous vous l’avions annoncé, il aura besoin de l’avis favorable de l’Autorité de la concurrence. La décision est attendue dans les prochains jours.

Il y a 15 jours lors de l’assemble générale, il avait déjà évoqué la fermeture de la chaine, qui a eu le mérite de faire peur à la filière cinema, car Canal+ finance la majorité des grands films depuis plus de 30 ans. Hier, Bolloré a aussi confirmé sa stratégie de réduire le clair : "Il n’y a pas une seule chaîne payante au monde qui ait des tranches en clair. Et pour nous, ce n’est pas une obligation réglementaire", ajoutant que "quand on ouvre une plage en clair, on gagne certes à court terme des recettes publicitaires, mais, à long terme, on perd des abonnés. Surtout quand on diffuse en clair des émissions qui auraient vocation à être réservées aux abonnés payants ou quand elles n’ont rien à voir avec la programmation en crypté"

Source : Les Echos