La situation se débloque pour Patrick Drahi aux USA : la ville de New York devrait finalement donner son feu vert au rachat de Cablevision

La situation se débloque pour Patrick Drahi aux USA : la ville de New York devrait finalement donner son feu vert au rachat de Cablevision

 
En février dernier, la ville de New York avait indiqué qu’elle ne souhaitait pas qu’Altice puisse acquérir le câblo-opérateur américain Cablevision. Une des préoccupations de la ville était que le géant européen des télécoms ait annoncé vouloir réaliser 900 millions de dollars d’économies et de synergies dans le cadre de cette acquisition d’un montant total de 17,7 milliards de dollars. Ce qui pourrait avoir des effets négatifs sur les investissements et sur le maintien des emplois :
 
La directrice juridique de la ville expliquait alors que « ceci signifie qu’Altice ne pourrait pas garantir un service équivalent pour tous les New-Yorkais. Nous avons demandé des informations à Altice, mais n’avons toujours rien reçu, donc nous ne sommes pas en position de pouvoir recommander la transaction en l’état sans avoir reçu de garanties » 
 
Mais les choses se débloquent pour Patrick Drahi. Tout d’abord le rachat pour 17,7 milliards de dollars a été autorisé la semaine par la Commission fédérale des communications (FCC), qui est le régulateur américain des télécoms. D’autre part, Altice et la Commission en charge des services publics à New York sont parvenus à un "accord acceptable" prévoyant le maintien d’une bonne qualité de service, annonce jeudi la municipalité dans un document consulté par l’AFP. Le conseil municipal devrait entériner cette recommandation par un vote prévu le 11 mai prochain, a précisé à l’AFP une porte-parole.