La 5G représentera un profit de 247 milliards d’euros d’ici 2025

La 5G représentera un profit de 247 milliards d’euros d’ici 2025

Dans un communiqué de presse publié le 12 avril, le cabinet de recherche ABI Research a estimé que les revenus mondiaux générés par la 5G seraient de 247 milliards de dollars en 2025 en Amérique du Nord, en Asie-Pacifique, et en Europe de l’Est. Pour Joe Hoffman, vice-président de la société : « La 5G sera une technologie cellulaire au développement rapide, probablement bien plus rapide que la génération précédente » avant d’expliquer que, selon lui, la migration vers le nouveau standard marquera le déclin de la 2G et de la 3G mais que la 4G continuera de se développer.

Si ces propos semblent tomber sous le sens, l’homme d’affaire ajoute que, non seulement la 5G créerait de nouveaux usages et de nouveaux marchés, elle représenterait un enjeu majeur pour la recherche et le développement au niveau mondial. Joe Hoffman juge que les acteurs du marché devront standardiser leurs technologies et harmoniser leurs fréquences. Un défi difficile car tout est à créer. Les possibilités sont riches, surtout que les « fréquences ne devraient pas être soumises aux licences mobiles des gouvernements ».

Il est intéressant de comparer les prévisions de ABI Research à celles que l’Idate avaient révélées plus tôt dans l’année au Mobile World Congress de Barcelone. Le cabinet d’étude avait prédit que le marché de la 4G représenterait un marché de 700 milliards d’euros d’ici 2018, ce que relatait L’Usine Digitale.