Free, Bouygues et SFR assommés en bourse depuis l’échec du mariage Orange et Bouygues

Free, Bouygues et SFR assommés en bourse depuis l’échec du mariage Orange et Bouygues

Deux semaines après l’échec du mariage Orange et Bouygues Télécom, seul Orange limite la casse en bourse. Les 3 autres opérateurs ont perdu de 17 à 20 % de leur valeur boursière et le cours de leurs actions ne s’est toujours pas remis. 

Iliad (Free)
Aujourd’hui, le cours d’Iliad affiche une action de 191,25 euros, soit une chute de plus de 17% par rapport au 30 mars, deux jours avant l’annonce. Sa capitalisation boursière est de 11,29 milliards d’euros.

Bouygues 
L’action de Bouygues est passée de 37,21 euros le 30 mars à 30,77 euros aujourd’hui, soit une baisse de 17,5%. Le groupe qui compte d’autres activités (bâtiments, immobilier, audiovisuel…) ne pèse plus que 10,59 milliards d’euros en bourse.

SFR Numéricable
Même tendance pour le groupe de Patrick Drahi. Aujourd’hui, l’action ne se vend plus que 29,79 euros au lieu de 37,67 euros le 30 mars, soit une chute de 19%. C’est l’opérateur qui accuse le plus lourde baisse. Sans doute a cause de la fragilisation de la confiance que peuvent avoir les actionnaires dans la capacité du groupe à éponger les dettes accumulées.

Orange
C’est le seul gagnant de l’échec auquel il a participé, à travers les exigences de son actionnaire principal : l’Etat. Le groupe Orange voit la bourse hésiter davantage sur la position à adopter. Orange a d’abord essuyé une baisse, plus limitée que les trois autres opérateurs. Le 30 mars, le cours de l’action était de 15,59 euros et aujourd’hui, il est de 15,19 euros, une baisse d’environ seulement 3%. 

Source : Numérama