Huawei veut la première place du podium

Huawei veut la première place du podium

Huawei serait sur le point de doubler Apple en Chine. Si le constructeur est déjà prophète en son pays, il n’occupe que la troisième place au niveau mondial, juste derrière la firme à la pomme… et loin devant Samsung qui occupait plus de 82% du marché en 2015.

Dans un entretien donné à Les Echos, Song Kai, le directeur général de Huawei Technologies France, a affirmé la volonté de son entreprise de devenir le premier constructeur de smartphones : « Notre ambition mondiale est de se rapprocher petit à petit des deux premiers puis de les dépasser ».

Si Huawei se développe lentement mais sûrement en France depuis treize ans, il affiche une volonté de croissance plus marquée dans le reste du monde. Au cœur de cette stratégie, les modèles Honor, comme l’explique La Tribune. Pour 40 millions vendus, 6 millions le sont hors du territoire chinois. Huawei réalise d’ailleurs 70% de son chiffre d’affaire à l’international soit 54,6 milliards d’euros en 2015. Le constructeur se défend toujours d’être une marque lowcost et revendique préférer investir dans l’innovation et la qualité plutôt que dans le marketing coûteux.