Mariage Orange/Bouygues : un accord est « quasi bouclé » avec Free et SFR

Mariage Orange/Bouygues : un accord est « quasi bouclé » avec Free et SFR
 
Le rapprochement entre Orange et Bouygues Télécom pourrait finalement s’effectuer cette semaine comme le souhaitaient les patrons des deux opérateurs, Stéphane Richard et Martin Bouygues. Étant donné que Patrick Drahi, Martin Bouygues et Xavier Niel ne s’adressent apparemment pas la parole, c’est le PDG d’Orange a eu le rôle d’intermédiaire entre tous les opérateurs télécoms.
 
Et les discussions entre l’ensemble des opérateurs ont d’ailleurs bien avancé en vue de ce mariage annoncé : une source proche du dossier affirme au journal Les Échos qu’un accord est « quasi bouclé » avec Free et SFR. Ces deux derniers vont se partager des fréquences et des réseaux. Cependant, Free reprendra moins d’actifs qu’annoncés dans un premier temps et ne reprendrait aucun client mobile de Bouygues Télécom, contrairement à SFR. Le sort des salariés de Bouygues n’a pas encore été décidé pour l’instant, ce qui inquiète les syndicats qui rencontrent aujourd’hui Emmanuel Macron et espèrent obtenir des garanties sociales de la part du ministre de l’économie.
 
Un autre point important reste encore à étudié avant de pouvoir trouver un accord final avec l’état : la future participation de Bouygues Télécom au sein d’Orange. Alors que Martin Bouygues espère obtenir « entre 10 et 15 % » du capital de l’opérateur historique, l’état souhaite rester l’actionnaire majoritaire (23 % de participation actuellement) afin de pouvoir conserver une minorité de blocage et ainsi pouvoir bloquer certaines décisions prises en assemblée générale extraordinaire.