Les discussions entre Orange et Bouygues pourraient prendre plus de temps : jusqu’à fin mars voire davantage

Les discussions entre Orange et Bouygues pourraient prendre plus de temps : jusqu’à fin mars voire davantage

 
Alors que Stéphane Richard espérait une conclusion rapide du rachat de Bouygues Télécom par Orange, les choses semblent prendre plus de temps que prévues. Interrogé par LePoint.fr lors du World Mobile Congress ce lundi, le patron d’Orange a expliqué que « cela fait sept semaines que nous discutons. Il y a forcément des points où nous devons trouver un consensus. Mais tout est négociable. Pour ma part, je pense qu’il faut que l’opération soit créatrice de valeur pour nos actionnaires, qu’elle ait un intérêt industriel sur le long terme, et qu’elle soit socialement acceptable ». Et de préciser « Les opérations peuvent se faire en plusieurs temps. Un opérateur est un corps vivant. ». Il estime toujours qu’il y a 50% de chances que le rachat aboutisse, et assure être en contact quasi quotidien avec Martin Bouygues. 
 
Un cadre en interne a indiqué à LePoint.fr « Nous nous fixons jusqu’à la fin mars pour voir si les choses ont une chance d’aboutir ». Mais il s’agit là d’un délai indicatif et ce cadre a aussitôt relativisé en précisant que « le rachat d’un opérateur au Burkina Faso a pris deux ans, nous ne sommes pas à un mois près. »