De plus en plus de médias, comme NextRadioTV ou Canal+, ne sont plus côtés en bourse

De plus en plus de médias, comme NextRadioTV ou Canal+, ne sont plus côtés en bourse

 
À l’image de NextRadioTV qui lance, aujourd’hui, sa procédure lui permettant de sortir du marché, beaucoup de médias semblent également prêt à éviter le marché boursier pour exercer leurs activités. Un phénomène récent dû au pouvoir d’attraction des médias, mais aussi au secret de leurs pratiques.
 
Le journal Les Echos explique que, suite à l’OPA réalisé par Altice sur NextRadioTV, le titre NXTV n’existera bientôt plus en bourse suite à une procédure qui lui permettra de sortir du marché. Quelques mois auparavant, c’était la société d’édition de Canal+, la SECP, qui avait quitté la bourse. Certains médias toujours présents sur le marché se retrouvent d’ailleurs plombés, à l’image de la chaîne NRJ 12, qui a récemment fait face à une chute importante de son action suite à la publication de nouvelles pertes pour son pôle télévision. De même, Deezer qui avait annoncé son intention d’être introduit en bourse, a finalement fait marche arrière.
 
Alors comment expliquer ce phénomène d’éloignement des médias du CAC 40 ? Jean-Baptise Sergeant, analyste chez Mainfirst, propose plusieurs explications : « Il y a deux motivations principales pour aller sur le marché : la première, spécifique à la France, vient des contraintes réglementaires qui limitent le niveau de détention des chaînes de télévision. Sans ça, M6 ne serait peut-être pas en Bourse, mais appartiendrait à 100 % à RTL Group. La deuxième : lever de l’argent. Or, bon nombre de ces sociétés n’ont pas fait appel au marché ces dernières années »
 
Un autre avantage s’applique également aux entreprises quittant la bourse : elles évitent des contraintes de transparences financières, comme la publication des coûts ou des comptes de résultat. Dans un secteur où le secret est plutôt la norme, certains médias préfèrent ainsi ne pas divulguer des éléments pouvant potentiellement révéler leurs stratégies à moyen et long terme.