Un député estime que Free, SFR, Orange et Bouygues ont gagné de l’argent lors des attentats de Paris et demande une « amnistie forfaitaire »

Un député estime que Free, SFR, Orange et Bouygues ont gagné de l’argent lors des attentats de Paris et demande une « amnistie forfaitaire »

 
 
Jean-Jacques Candelier, député PCF du Nord, a annoncé aujourd’hui qu’il demandait aux opérateurs Free, SFR, Orange et Bouygues Télécom, une amnistie forfaitaire pour le week end des attentats de Paris. Selon lui, ces opérateurs ont réalisé « de gros bénéfices sur le dos des français, ayant eu le malheur de vivre ces expériences tragiques », car beaucoup de français se trouvant à l’étranger « ont cherché à rentrer en contact avec leurs proches, particulièrement ceux résidant sur l’agglomération parisienne »
 
Le député demande donc à ce que les opérateurs téléphoniques ne facturent pas les communications effectuées les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 novembre.